Informations générales sur la région

Passez vos vacances en Dordogne

La Dordogne est l'un des plus grands départements de France. Le département porte le nom de la rivière qui le parcourt, et qui prend son origine en Auvergne, à partir des petites rivières de la Dorde et de la Dogne. La région touristique de la Dordogne est définie au-delà des limites départementales.

Le Périgord

Le département de la Dordogne coïncide pratiquement avec la province originale du Périgord. Les noms des quatre régions qui constituent la Dordogne rappellent cette origine :

  • Le Périgord Vert est la partie septentrionale avec Nontron comme lieu central. C'est une région rude et boisée, alternée avec des bruyères et des cultures, avec une population éparse.
  • Le Périgord Blanc forme la partie au nord-ouest. ici se trouve Périgueux, le chef-lieu du département de la Dordogne.
  • Le Périgord Pourpre se trouve au sud-ouest avec Bergerac comme ville centrale. Cette région est connue pour ses vignobles : elle tient son nom de la peau du raisin. A l'origine, les vins blancs constituaient le gros de la production, par exemple le fameux vin de dessert de Monbazillac. Aujourd'hui, on y trouve aussi un grand nombre de bons vins rouges.
  • Le Périgord Noir, avec Sarlat comme ville principale, forme la partie le plus à l'est du département. Le grand nombre de forêts avec des chênes et leur feuillage dense et sombre lui ont donné le nom de "noir". Cette partie est le cœur touristique de la région avec beaucoup de lieux à visiter.

A l'est de cette région, entre Sarlat et Rocamadour, se situe le parc de vacances FranceComfort - Domaine de Lanzac.

La rivière de la Dordogne

Avec ses quelques 500 km, la Dordogne est l'une des rivières les plus longues de France. A partir du Massif Central, de la confluence de la Dorde et de la Dogne, elle parcourt les départements du Puy-de-Dôme, de la Corrèze, de la Dordogne et de la Gironde pour se jeter dans l'Océan Atlantique.
A l'origine, la Dordogne avait une grande importance pour le transport de marchandises en bateau. Du fait que de longues sections de la rivière sont très sauvages, les bateaux appelés gabarres furent démontés au point d'arrivée (Lalinde) et ramenés par des charrettes à cheval au point de départ en amont.
 
La rivière entre dans le département à Souillac et elle poursuit son cours le long de beaux rochers vers Le Cingle de Montfort (un grand méandre dans la rivière) et Domme. Elle continue ensuite par La Roque Cageac et la vallée des 5 châteaux, Lacoste, Castelnaud, Marqueussac, Fayrac et Beynac vers Limeuil, ou la Vézère se jette dans la Dordogne. Elle poursuit vers Bergerac pour enfin atteindre la côte atlantique.
 
Pour beaucoup de touristes, la Dordogne est un grand défi pour une visite en canoë ou en kayak. On peut les louer à de nombreux endroits le long de la rivière, pour un parcours d'un ou plusieurs jours. Pour une visite un peu plus calme de la rivière, on peut opter pour une sortie en gabarre. On peut aussi très bien suivre la rivière à vélo ou en voiture.

Faire du canoë en Dordogne

Découvrir la région de la Dordogne depuis l'eau. La région du Périgord Noir le long de la Dordogne connaît une navigation dense. Mais aussi sur d'autres rivières comme la Dronne, l’Isle et la Vézère on peut faire du canoë et du kayak dans une ambiance beaucoup plus calme.
En pagayant en toute tranquillité le long des parois escarpées, des plages caillouteuses le long des rives, par une nature pratiquement vierge, maint canoéiste a observé le vol du martin-pêcheur et admiré des châteaux depuis l'eau. C'est la découverte de la région d'un point de vie tout à fait différent.
A partir du site de location, différents parcours sont possibles, où l'on peut faire le choix entre en point en aval pour être ramené en minibus ou d'être amené d'abord vers un endroit plus en amont à partir du site de location.

Faire de la marche pendant vos vacances dans la région de la Dordogne / du Lot

La région de la Dordogne / du Lot est une belle région pour faire de la marche. Il y a des zones relativement plates et des endroits plus vallonnés : le choix est à vous. Depuis les endroits les plus élevés, vous avez souvent des panoramas splendides.
A partir des villages, des itinéraires (Petites Randonnées, Circuits) ont été aménagées à partir du centre ("le bourg" qui est le centre ou la place du village) qui vous mènent le long des jolis endroits des environs et puis de retour vers le point de départ. Il y a en plus les Grandes Randonnées, qui sont des itinéraires plus longs, menant de village en village. A partir du village suivant, vous pouvez suivre une autre Grande Randonnée. Les itinéraires sont librement accessibles.

Les plus beaux villages – les villages authentiques de France

Avec les départements de l'Aveyron et de la Dordogne, le Lot possède le plus grand nombre (dix) de “plus beaux villages de France”. Ce sont des lieux qui se démarquent grâce à leur beauté, et qui ont donc trouvé une place sur une liste nationale dédiée. Ce sont souvent des villages médiévaux restaurés ou fortifiés qui ont sauvegardé leur authenticité d'origine. Dans la vallée de la Dordogne, ce sont le village fortifié de Domme, d'où on jouit d'un panorama splendide sur la vallée, Beynac, Castelnaud-la-Chapelle, La Roque Gageac et Limeuil. La vallée de la Vézère possède deux des "plus beaux villages de France" : St-Léon-sur-Vézère et St-Amand-de-Coly. Ces villages, typiques du Périgord, font impression grâce à leur image authentique, leur belle architecture et leur calme agréable. D'autres lieux en Dordogne-Périgord valent une visite : Belvès, sur un promontoire élevé au-dessus de la vallée de la Nauze, ou la bastide anglaise de Monpazier, dans un état de conservation remarquable, et considérée comme un exemple type des villages fortifiés dans le Sud-Ouest. Plus au nord, on trouve le village pittoresque de Saint-Jean-de-Côle.

Les forteresses et les châteaux en Dordogne.

La Dordogne connaît la plus grande densité de demeures nobles en France. Il y a pas moins de 1.500 châteaux, forteresses et domaines. Ces bâtiments ont la particularité d'être composés d'un mélange de différents styles de construction de différentes époques. On peut en visiter une quarantaine, dont :

  • Le Château des Milandes
  • Le Château de Biron
  • Le Château de Jumilhac
  • Le Château de Bridoire

D'autres sont des propriétés privées et sont souvent convertis en des hôtels de luxe ou des chambres d'hôtes de caractère, comme le Château de St-Geniès ou le Château de Lalande.

La Maison Forte de Reignac à Tursac datant du 14ème siècle est le château le plus singulier du Périgord. C'est le seul exemple en France d'un château creusé dans la roche, resté entièrement intacte avec son mobilier d'origine.
 
A partir du 12ème siècle, on utilise plus de pierre naturelle, comme pour la forteresse de Beynac, construite sur un rocher au-dessus de la vallée de la Dordogne, et la forteresse médiévale de Castelnaud, située en face du Château de Beynac.

Le Château de Hautefort fait partie de l'architecture classiciste du Périgord et est l'un des châteaux les plus prestigieux du sud-ouest de la France.

Les bastides en Dordogne

Les bastides sont des villes fortifiées caractéristiques, édifiées au Moyen-Âge. Elles étaient surtout destinées à inciter la population rurale à s'établir dans des villes marchandes. Elles furent construites sur les deux rives des rivières en tant que places fortes de défense pendant la Guerre de Cent Ans, opposant la France à l'Angleterre. Un bel exemple est Monpazier, construit en 1284 par Édouard I d'Angleterre. C'est la bastide la mieux conservée du Périgord, grâce à la conservation de son caractère médiéval : une place centrale, entourée d'arcades, de rues rectilignes et de remparts.
La bastide de Villefranche-du-Périgord, construite par les français, est encore plus ancienne et elle fut une halte sur la route vers le département du Lot-et-Garonne plus au sud. Chaque automne, le marché couvert est encore utilisé pour la vente des cèpes.
Beaumont-du-Périgord a été construite par les anglais en forme de "H", en mémoire de Henri III (le père d'Édouard I).
Toutes ces bastides pittoresques valent la visite, comme les bastides anglaises, par exemple Fonroque et Lalinde, et les bastides françaises, dont Domme, Molières et Eymet.

Des jardins et des parcs remarquables

Dans la région, on trouve 33 parcs et jardins, dont 14 ont été couronnés du label de Jardin Remarquable. Chaque jardin et chaque parc possède son ambiance propre : Les jardins du Manoir d'Eyrignac sont des vieux jardins d'un style classique, ceux du château de Hautefort sont typiquement français, les jardins suspendus de Marqueyssac sont très romantiques, tandis que les Jardins de l'Imaginaire de Terrasson sont très modernes. Il y a en outre 13 villes et villages en Périgord, comme Périgueux et Bergerac, qui ont gagné des prix nationaux grâce à leur floraison exubérante.

Faire du vélo en Dordogne

D'origine, la France n'est pas un "pays de cyclistes". Il y a peu de pistes cyclables. Ces dernières années, on y accorde pourtant une plus grande attention. La plupart des chemins sont accessibles à des vélos tout terrain, des VTT. Il existe des itinéraires balisés à partir du centre de Montagrier, Brantôme, Cherveix-Cubas, Lalinde, Vitrac ou Biron. En Périgord, on trouve 28 itinéraires pour un total de 2.000 km.
Il y a aussi ce qu'on appelle des "routes vertes" (des pistes cyclables aménagées). En Périgord Vert, entre Thiviers et Saint-Pardoux-la-Rivière, une ancienne voie ferrée de 17 km a été réaménagée comme piste cyclable. En Périgord Noir, vous trouverez un beau chemin entre Sarlat et Grolejac/Caoules, et en Périgord Blanc, vous pouvez faire du vélo en traversant Trélissac/Marsac pour visiter Périgueux.

Des itinéraires dédiés aux noix, au foie gras, aux pommes et au vin.

La découverte et l'expérience sont les mots clefs pour les fins gourmets. Les amateurs de saveurs authentiques sont bien servis en Périgord, où le foie gras, le confit de canard, les truffes, les fraises, les noix et le vin sont des produits typiques de la région. Quatre de ces produits ont maintenant une route dédiée à travers la région. Bon appétit ! 

  • La route de la Noix du Périgord : La Grandjean’, ‘La Marbot’, ‘La Corne’, ‘La Franquette’. Ce sont les noms des quatre espèces de noix authentiques, que vous découvrirez lorsque vous parcourez la Route de la Noix du Périgord. Grâce à des visites de fermes, de restaurants, de musées et de marchés locaux, vous saurez tout sur ce délice bon pour la santé et les hommes qui le travaillent depuis des décennies. Pour plus d'infos : www.noixduperigord.com
  • La route du foie gras du Périgord : En 2009, les producteurs de foie gras et une sélection de chefs de cuisine et d'aubergistes régionaux ont décidé de se mobiliser pour réaliser cette route. Aujourd'hui, 23 fermiers, artisans et fabricants de conserves en font partie, avec en plus 47 de chefs de cuisine. Les quelques soixante entreprises ont une chose en commun : transformer le foie gras d'oie et de canard en une spécialité de la Dordogne, souvent de façon artisanale. Ainsi, tous les restaurants veillent à ce que leur carte ne comporte que le foie gras avec le titre protégé IGP (Indication Géographique Protégée). Pour plus d'infos : www.route-foiegras-perigord.com
  • Route de la Pomme du Limousin : La pomme du Limousin a déjà décroché pas mal de prix. En plus du label national de l’Appellation d’Origine Contrôlée, l'Europe lui a attribué pour approbation l’Appellation d’Origine Protégée. Pour parcourir la route de la pomme, vous devez vous rendre au nord-est de la Dordogne, en haut du Périgord Vert. Les mois de juillet et d'août sont surtout intéressants, car pas mal de producteurs proposent des tours gratuits de leurs vergers ou de leurs coopératives. Pour plus d'infos : www.pomme-limousin.org
  • La route des vins de Bergerac : Quelques 140 vignerons passionnés invitent les amateurs à parcourir la route autour de Bergerac. Des visites pour entreprises, des tours de leurs vignobles, des expositions, parfois aussi des concerts : ils font tout pour porter leurs produits à l'attention de tous. La route des vins démarre au couvent Le Cloître des Récollets à Bergerac, où vous pouvez trouver la Maison des Vins. Un conseil : essayez une fois un vin doux, doré et opulent, comme le Monbazillac ou un vin rouge et robuste, comme le Pécharmant ! Pour plus d'infos : https://routedesvinsdebergerac.jimdo.com

Les marchés

Une visite d'un marché est toujours spéciale. On y trouve des étaux touristiques et commerciaux mais aussi des fermières et des fermiers avec leurs propres produits. Pour les habitants des environs, le marché est un endroit pour rencontrer la famille et les amis, pour échanger les dernières nouvelles et pour acheter des produits frais. On y trouve des œufs mais aussi des poulets et des poussins vivants (ne soyez pas surpris), des légumes et des fruits frais, de la viande, des olives et des herbes, des produits à base de noix, des fromages de chèvre, mais aussi des vêtements, des produits ménagers et des articles exotiques. C'est un rassemblement bariolé de la population, de marchands et de touristes. En tant que touriste, on y ressent la chaleur, c'est convivial et plein de choses s'y passent.
Les brocantes, les foires et les vide-greniers, les marchés aux antiquités et aux curiosités et les marchés aux puces valent certainement aussi la peine d'être visités. On y trouve de tout, et l'ambiance est toujours conviviale et animée. L'annonce de ces marchés est souvent affichée sur des posters ou des brochures qu'on met derrière l'essuie-glace de votre voiture. Le syndicat d'initiative local peut également vous renseigner. Le marchandage est courant. Même si vous ne maîtrisez pas la langue, vous pouvez vous débrouiller avec le langage des signes ou un bout de papier. Sur ces marchés, il y a souvent des artistes ou des groupes qui contribuent à l'ambiance générale.

Les produits régionaux

Le Lot est une région où on cultive des prunes et des noix, où l'on cherche des truffes avec des cochons renifleurs, où l'on fabrique du pâté de foie gras d'oie, où l'on vend une viande d'agneau excellente (label rouge), où l'on fabrique un fromage de chèvre traditionnel (Rocamadour) et où l'on presse depuis 2000 ans déjà les fameux vins de Cahors à partir du raisin.

Les vins de Cahors, à renommée internationale

La région viticole du Cahors d'étend sur 3.850 hectares et est principalement situé dans la vallée du Lot et sur les causses calcaires. Le vin de Cahors est l'un des vins les plus anciens de France. C'est un vin rouge plein de caractère, avec un goût intense et fort. Bien qu'il s'affine lors de la maturation, ce vin peut également être bu quand il est jeune. Idéal en accompagnant de la viande rouge, le vin de Cahors se marie aussi avec les spécialités régionales, comme le foie gras, les confits, l'agneau du Quercy, les truffes et les fromages des causses, comme le Rocamadour.

Les truffes

Les truffes sont une espèce de champignon qui pousse sous terre, surtout près des chênes, appelés des chênes truffiers. Ce champignon noir et disgracieux est si savoureux qu'il est appelé l'âme parfumée de la région. Le poids maximal de ce diamant noir, qui doit son surnom au prix très élevé que l'on en demande, est d'environ 100 grammes. On cherche la truffe à l'aide de cochons ou de chiens.
Le marché aux truffes le plus célèbre se tient à Lalbenque (près de Cahors) de décembre jusqu'à mars, chaque mardi après-midi à 14 heures précises. Cela tient un peu d'une pièce de théâtre, car les grands noms des meilleurs restaurants de France (appelés des matadors par moquerie) viennent acheter ici des truffes de fermières et de fermiers déphasés qui sont alignés les uns à côté des autres avec leurs paniers remplis à ras bord.
Avant le début du marché, les truffes sont potelées, inspectées et pesées à la main. On note des choses, on marmonne quelques mots et on détecte parfois un sourire de satisfaction. Au moment suprême, à 14 heures tapantes, lorsque le clocher sonne, les accords conclus auparavant sont immédiatement transformés en affaire et en un quart d'heure, le marché est fini. Les véritables transactions ont lieu dans les venelles et sous les porches. Le contenu des paniers est échangé contre de grosses piles de billets de banque et après, on boit tous ensemble un bon verre de (eau-de-vie de) prune.

Le fromage de Rocamadour

Ce fromage est une spécialité de la ville de Rocamadour et des causses du Quercy. Le Rocamadour, souvent en forme de disque, peut être consommé à divers stades de maturation. Qu'il soit crémeux au goût subtil ou un peu plus sec avec un arôme plus prononcé, le Rocamadour a en tous cas un goût délicieux. On peut également le manger chaud, par exemple dans une salade.
Au mois de juin, a lieu la fête du fromage de Rocamadour, un événement gastronomique.

Le Bleu des Causses

Le fromage "Blue des Causses", appelé jadis le Blue d'Aveyron, possède un AOC et s'est vu attribuer le statut d'AOP. Ce fromage, à partir de lait de vache cru, a des moisissures bleues tout comme le Roquefort. C'est un fromage apprécié avec une longue tradition.
Le Blue des Causses s'affine entre trois et six mois, il possède une croûte naturelle et une jolie couleur ivoire avec des moisissures bleues et vertes. Il est délicieux dans une salade ou une omelette, mais surtout après le repas, avec un morceau de pain, en dégustant un vers de Cahors ou de Marcillac, qui fait pleinement ressortir sa saveur.

L'agneau du Quercy

Tout comme certains vins, l'agneau du Quercy possède un statut protégé acquis pour une région déterminée. La région d'élevage se limite au Lot et à quelques départements limitrophes.
L'agneau est abattu à Gramat entre le 60ème et le 150ème jour, et doit peser entre 12 et 21 kg.
L'agneau du Quercy est apprécié depuis 1770, à cause de sa viande tendre au goût subtil. Cette viande rosée avec une belle graisse blanche possède même un "label rouge", un label agricole français qui garantit la qualité. Délicieuse sur le barbecue ou préparée au four, la viande est en général accompagnée d'un verre de vin du pays.
Chaque année au mois d'août, le village de Cressensac organise la "Fête de l'agneau du Quercy". La population locale et les touristes ont alors l'occasion de goûter à cette viande renommée !

La pescajoune

La pescajoune est une spécialité authentique du Quercy. C'est une sorte de crêpe épaisse dont la pâte est faite avec de la farine de blé et de sarrasin, avec une goutte d'eau de vie de prune. On y ajoute des tranches de pommes, pour le cuire ensuite au beurre dans une poêle. Au lieu d'eau de vie, on peut aussi utiliser du rhum, de la fleur d'oranger ou de la vanille. Il existe des versions avec des poires ou de prunes. La pescajoune est délicieuse comme dessert ou avec le café, et elle peut également être frite en dés.

Les grottes

La visite des grottes a toujours lieu sous la surveillance d'un guide. En particulier en haute saison, il faut tenir compte des temps d'attente pour visiter les grottes. Cela est en rapport avec le microclimat présent dans les grottes. A cause de la chaleur, de la lumière et de la perturbation des courants d'air, les grottes sont menacées par la formation de mousse et d'algues. Il est donc interdit de prendre des photos, d'introduire des sacs à dos ou d'autres grandes sacoches, des animaux domestiques, et la consommation d'aliments avec leurs déchets est également interdite. On n'a pas non plus le droit de toucher aux parois ni aux stalactites. Ce que nous vous conseillons, c'est de mettre un pull pour admirer ce spectacle, vu la température dans les grottes.
On trouve la plupart des grottes autour des Éyzies-de-Tayac, mais on en trouve également ailleurs en Dordogne. Fortement conseillé.

  • La grotte de Rouffignac, entre Rouffignac et Fleurac. Également appelée la grotte des cent mammouths. Vous parcourez les grottes en petit train. Il faut tenir compte des temps d'attente et de la limite de visiteurs quotidiens observée.
  • La grotte du Grand Roc, près des Éyzies-de-Tayac. Une petite grotte à spéléothèmes, avec un parcours assez court, mais avec de splendides formations de stalactites, qui donnent parfois l'impression qu'on observe du corail ou du cristal.
  • La grotte de Villars, près de Villars en Périgord Vert. Des formations de stalactites et une trentaine de peintures et de gravures rupestres.
  • La Roque-St.-Christophe, près de Peyzac-le-Moustier, le long de la Vézère. Des centaines de caves dans la paroi rocheuse d'une hauteur de 80 mètres, habitées par l'homme de Cro-Magnon, des humains qui y ont vécu lors de l'âge de bronze et du fer, pendant l'époque gallo-romaine et au Moyen-Âge.
  • La Grotte préhistorique des Merveilles à Rocamadour
  • La grotte de Maxange au Buisson
  • Le Gouffre de Proumeyssac, la cathédrale de cristal au Bugue
  • Le gouffre de Padirac
  • La grotte de Cougnac à Gourdon
  • La grotte de Tourtoirac à Tourtoirac

Nager dans le Dordogne / le Lot

Dans la région de la Dordogne, vous pouvez nager presque partout dans les rivières : cherchez au cours de vos sorties dans les environs une belle plage et profitez de l'eau fraîche. Il faut évidemment faire attention aux courants qui peuvent parfois être assez forts.
Outre les rivières, on trouve également de petits courants et de ruisseaux : c'est l'idéal pour les familles avec des bébés et des bambins : ils peuvent se divertir dans l'eau et avec les cailloux, sans que les parents n'aient à se soucier d'une noyade possible. Si vous voyez un tel courant d'eau, suivez-le pendant un moment, et vous trouverez certainement un joli endroit.

Retour à l’aperçu